Hot! Budget de Puissance: De Combien de Jus Ai-Je Besoin

Comment Fait-On Pour Trouver Combien d’Alimentation Sera Necessaire?

 

foudre 3 libre de droit selon google

LA donnée de base pour déterminer le détail des critères de conception d’une salle de serveurs est la capacité électrique totale requise à long terme pour les serveurs. Tout part de cette donnée. C’est comme pour l’œuf et la poule, tout part de la poule, évidement.

La stratégie de distribution électrique, le dimensionnement du système ASSC (le système UPS) et la capacité requise en climatisation sont intrinsèquement, directement et exclusivement reliées à la capacité électrique totale qui sera requise dans l’avenir pour les serveurs.

 

De façon très scientifique et hautement technique nous appellerons cette donnée :

LE BUDGET DE PUISSANCE.

Ce concept peut faire l’objet d’une thèse de Doctorat. Pour le moment, contentons-nous de considérer le budget de puissance comme étant le seuil de limitation de la salle de serveurs, en termes de capacité électrique (la salle peut héberger 50kW en serveurs, 10kW par cabinet, 1000 Watts au mètre carré,  etc.).

Cette valeur peut aussi être exprimée en termes variés (par exemple, une salle offrant un budget de puissance de 1250 watts au mètre², ou pouvant héberger 30 cabinets de 5kW chacun en moyenne).

 

        Si l’argent était disponible de façon infinie, prévoir la croissance ne serait pas un problème. Seulement voilà, c’est rarement le cas, et gare aux conséquences de se fier à une boule de cristal mal calibrée : Si le budget de puissance est trop élevé, il y aura gaspillage, sous-utilisation des systèmes et une distribution instantanée de coups de pieds au derrière. Si le budget de puissance est trop restreint, faudra en  ajouter plus tard (et risquer la lapidation).

 

Parmi les nombreuses considérations qui entrent en ligne de compte lors de l’établissement du budget de puissance, celles reliées aux prévisions de croissance occupent une place prépondérante.  En effet, ici et plus qu’ailleurs dans le processus, la vision de l’entreprise est requise : Est-elle en croissance, prévoit-elle faire des acquisitions, prévoit-elle relocaliser son siège social au Philippines, etc.

 

checking balance

Appuyez votre réflexion sur une analyse de votre croissance passée et anticipée (en termes de capacité électrique,  de quantité de U disponibles, de nombre de cabinet, de mètres², etc).  Étant donné l’extrême importance du budget de puissance, en cas de doute pour l’établir, demander conseil auprès de ressources reconnues et compétentes dans le domaine (tel un consultant spécialisé).

 

Mesurez la consommation actuelle de la charge critique (ça, ce sont les serveurs, commutateurs et autres équipements informatiques seulement), puis émettez quelques hypothèses de travail et posez-vous quelques questions :

  • Quelle est la courbe de croissance de la charge en serveurs depuis 1 an, 2 ans, 5 ans ?
  • Quel est le taux de croissance annuelle  à prévoir d’ici quelques années ?
  • Est-ce que la salle est destinée à grossir, des ajouts importants sont-ils prévus ?
  • En regard de l’espace, de la puissance électrique et de la capacité de refroidissement, est-ce qu’un potentiel de croissance de l’ordre de 10%, 100%, 200% sera suffisant à long terme ?

 

 

Enfin, l’analyse de la croissance, à défaut de garantir l’avenir, permet au moins d’orienter vos décisions en regard du budget de puissance. Ce qui importe ici, c’est d’aboutir avec une valeur (un chiffre), pour pouvoir dire au gars de l’immeuble, lors d’une visite de site initiale par exemple : «nous avons besoins de 200kW à long terme, peux-tu me fournir ça ? ».   S’il répond oui, la faisabilité est en partie confirmée (mais attention, il y a d’autres facteurs à considérer !). S’il répond non, faudra alors évaluer les coûts supplémentaires engendrés par le rehaussement de la source d’alimentation principale, porter son choix sur un autre site, ou alors penser à utiliser des i-phones au lieu de portables à l’avenir.

 

À propos de l'auteur

Daniel Laurin

Membre en règle de l’ordre des ingénieurs du Québec depuis plus de 25 ans, Daniel a collaboré à plusieurs centaines de projets de conception et de construction de salles, de toutes les envergures. Son parcours professionnel lui a permis; non seulement de se développer une expertise unique et enviée dans le domaine des salles de serveurs au Québec, mais aussi d’obtenir la reconnaissance de ses pairs en tant que leader, motivateur et innovateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Champs requis *