Hot! De L’Eau Dans La Cave

Avec la crue des eaux pritanière de nombreux gestionnaires se posent la question : Est-ce que ma salle de serveurs risque des dégats d’eau, d’une façon ou d’un autre? 

 

Désastre SdS

 

Naturellement, les risques de dégâts d’eau ne seront pas les mêmes pour tous. Une salle construite en Floride sera probablement plus sujette à subir les impacts d’un ouragan, comparativement à une salle construite à Montréal. D’un autre côté, les risques d’un dégât d’eau découlant d’une accumulation de neige sur la toiture seront plus élevés au Québec qu’en Floride.

Bref, quels sont les risques, les vrais, et à quel point faut-il s’en prémunir?

 

 

Voici un entretien qui résume bien le sujet: 

Question: Est-ce que l’eau est une véritable menace pour une salle de serveurs, ou parlons-nous d’une tempête dans un verre d’eau?

Réponse: Disons que l’on parle de prévisions météo annonçant un faible risque de pluie abondante isolée avec quelques passages nuageux dispersés, suivis d’éclaircies parsemées.


Q:
Ca veut donc dire que tout est possible en matière d’eau?

A: En effet, cependant, ce n’est ni une raison pour paniquer, ni une raison pour abdiquer. Bien que l’eau puisse en effet tomber du ciel et est habituellement très humide, voire plutôt mouillée, elle est généralement facilement localisable (dans un tuyau, sur un toit, dans une rivière).


Q:
Si je comprends bien, les risques d’eau sont habituellement identifiable?

A: En effet. Il faut d’abord qu’il y ai de l’eau pour qu’il y ai un dégât d’eau.


Q:
Avez-vous de vrai exemple ou si on parle seulement de théorie?

A: Ben tiens ! Une grosse firme de télécommunication dans une ville majeure du Canada. Tout le périmètre de l’endroit ou l’installation est prévue est muni d’un système de calorifère à l’eau chaude pour le chauffage. Le chauffage est requis pour contrôler la condensation sur les fenêtres extérieures, chaque centimètre d’espace compte, le client ne veut pas construire un corridor tout autour, etc.

Nous proposons de faire un muret d’acier de 30cm juste assez loin devant les calorifères pour permettre l’entretien et de sceller le tout avec une membrane de caoutchou collée pour créer litéralement un bain. Le contre-maitre de l’entretien du client clame haut et fort que c’est de l’argent gaspillé, que nous avons juste à utiliser de la plomberie soudée et que ça ne coulera jamais. Comme il refuse évidement de signer les plans à notre place et que nous jugeons que l’opération est suffisament critique pour en justifier l’installation, le  « bain » sera installé. Le contre-maitre continue cependant à dire, à qui veut bien l’entendre, que nous faisons dépenser pour rien avec notre  « bain ».Et je le soupçonne de se moquer des ingénieurs lors de ses BBG de fin de semaine.


Q: Est-ce que je vois venir le risque de pluie abondante?

R: En effet, quelques semaines après la livraison de la salle, une soudure défectueuse laisse fuire l’eau sous pression et le bain se rempli. Heureusement, le système de détection d’eau a averti le personnel rapidement et le bain à retenu l’eau, l’équipe d’urgence après sinistre est dépêchée, dommages mineurs seulement. 

 

Q: Qu’est-t-il arrivé au contre-maitre?

A: Il est devenu notre VP marketing!!!!

 

 

Conclusion

Les risques de dégât d’eau doivent être connus, sous-pesés et adressés, comme tout autre type de menace. Bien entendu, certaines mesures peuvent être prises pour les mitiger lors de la conception initiale de la salle, mais il importe aussi de faire un suivi régulier et de demeurer vigilant face à l’apparition de nouveaux risques.

Par exemple, certaines fuites (eau, fonte de neige, etc.) n’entraineront pas nécessairement de dégâts apparents dans l’immédiat, mais pourraient devenir un problème si elles perdurent et si elles ne sont pas découvertes à temps.

Quelques liens intéressants par rapport aux salles de serveurs et l’eau:

Pourquoi faut-il éviter de construire sa salle de serveurs au sous-sol, en deux minutes :

Un parapluie pour votre salle de serveurs :

http://www.datacenterknowledge.com/archives/2010/09/09/an-umbrella-for-server-racks/

 

Bonne Journée!
Daniel Laurin, ing.

À propos de l'auteur

Daniel Laurin

Membre en règle de l’ordre des ingénieurs du Québec depuis plus de 25 ans, Daniel a collaboré à plusieurs centaines de projets de conception et de construction de salles, de toutes les envergures. Son parcours professionnel lui a permis; non seulement de se développer une expertise unique et enviée dans le domaine des salles de serveurs au Québec, mais aussi d’obtenir la reconnaissance de ses pairs en tant que leader, motivateur et innovateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Champs requis *